Les vélos à travers l’histoire

Origine du vélocipède

Après des tentatives de modèles plus ou moins pratiques, tels que la « draisienne »apparue en 1817, sorte de « machine à courir » qu’on devait pousser des pieds pour la faire avancer, le vélo tel qu’on le conçoit actuellement, est réellement entré dans l’histoire vers 1867. En ce qui concerne le vrai inventeur du vélo à pédales, cela demeure très controversé. Certains affirment que c’est Pierre Michaux qui aurait inventé le vélocipède à pédales en 1855, d’autres soutiennent que c’est en 1852 que Pierre Lallement avait déjà eu l’idée des pédales. En fin de compte, c’est ce dernier qui obtient le brevet de « bicycle » en 1866, même si le nom de Georges Radisson circule aussi parmi les noms des éventuels inventeurs des « deux roues ».

Évolution du vélocipède en vélo

Si le vélocipède a commencé à circuler sur les routes et les chemins vers la deuxième moitié du XIXème siècle, il a connu bien des transformations et des améliorations au fil des années. Les premiers modèles fabriqués paraissent aujourd’hui assez amusants du point de vue design et certainement du point de vue rapidité aussi. Mais à leur époque, ils faisaient bien leur affaire et ceux qui les montaient semblaient bien élégants, puisque ce n’était pas donné à tout le monde de posséder un vélo. Avec l’industrialisation, on a commencé à fabriquer des modèles en série. Depuis, le vélo:https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-velo/ n’est plus un objet de loisir, juste pour aller faire une promenade, mais on peut le monter aussi pour aller à son travail. Par la suite, il sera même utilisé pour la livraison gateau anniversaire à domicile et il arrivera, sans doute, à temps.

Le vélo en tant que moyen de transport

Le vélo est parfois perçu en tant que moyen de transport très pratique dans certaines zones urbaines où la circulation en voiture devient très difficile. En effet, il y a des personnes qui préfèrent l’usage du vélo et n’hésitent pas à s’en servir lorsqu’il s’agit de distances relativement limitées.

Le vélo pour le loisir

Il suffit de voir les enfants réclamer un vélo en tant que jouet pour constater que celui-ci peut être considéré comme un moyen de divertissement. Si l’enfant veut un vélo pour pédaler un peu dans le jardin et même entre la cuisine et le salon parfois, les grandes personnes apprécient le vélo pour effectuer des promenades en pleine nature, en solitaires, en couple ou en groupe.

Le vélo pour le sport

Depuis que l’on a commencé à remarquer que le vélo fait travailler les muscles du corps et que c’est donc un bon exercice physique, on s’est mis à faire du vélo pour se maintenir en bonne forme. Par la suite, on y a vu le moyen de tester sa rapidité en pédalant, et c’est peut-être ainsi qu’est née l’idée des courses de vélo.