Assurer son vélo : utile ou futile ?

 

Quand on sait que plus d’un demi-million de vélos sont volés chaque année en France, on se demande s’il ne vaut pas mieux souscrire à une assurance. Voici donc ce que vous devez savoir.

Assurance vélo : est-ce obligatoire ?
La loi stipule clairement que tout dommage causé à un tiers doit être indemnisé. A ce titre, la garantie responsabilité civile de votre assurance habitation vous couvre même lorsque vous roulez à vélo. De ce fait, rien ne vous oblige à souscrire à une assurance spécifique pour votre vélo.

Assurance vol
Il n’est pas évident de se faire indemniser en cas de vol de son vélo. Logiquement en effet, votre vélo doit toujours être fixé à un élément fixe lorsque vous le garez. C’est la première exigence des assureurs. Après, la plupart des contrats d’assurance limitent leur couverture à un vol commis entre 7 heures et 21 heures. Mais ce n’est pas tout. Ils n’indemnisent qu’un seul vélo volé par an et le vélo doit être acheté à l’état neuf et assuré moins de 45 jours après son acquisition. Enfin, le vélo doit être enregistré et marqué auprès d’une association qui gère ce type de marquage.