Alu, carbone, titane, acier, quel matériau choisir ?

Le choix du cadre est essentiel lorsqu’on achète un vélo. Mais cela peut vite devenir une casse-tête face au nombre de possibilités offertes.

Dans cet article, nous allons plutôt nous concentrer sur les différents matériaux. Il faut savoir que le type du matériau choisi aura une incidence considérable sur le poids, le confort, l’élasticité ou encore la rigidité du cadre. Il agira aussi sur la robustesse du vélo et sa durabilité à l’usure, sans parler de son esthétisme. Faisons donc un rapide passage en revue des différents matériaux parmi lesquels vous pouvez choisir lorsque vous achetez votre vélo.

Le carbone
C’est le matériau le plus utilisé pour les vélos de compétition. Egalement appelé composite, le carbone n’est autre que le résultat d’un moulage de fils en fibre de carbone mélangé avec de la résine. Le carbone est très solide, très résistant et surtout léger. Ce n’est donc pas étonnant si le cadre en carbone est plutôt réservé au cycliste professionnel ou compétiteur.

L’aluminium
Très léger, l’aluminium est sans doute le matériau le plus utilisé pour la fabrication des cadres de vélo. Il faut admettre que ce type de conception ne coûte pas trop cher au fabricant. Avant l’arrivée du carbone, l’alu était le matériau préféré des coureurs. Même aujourd’hui, il reste un bon compromis pour un vélo milieu de gamme. Les débutants qui ne souhaitent pas mettre un gros budget dans l’achat d’un vélo s’orientent souvent vers le cadre en alu.

L’acier
Pendant plus d’un siècle, l’acier était le matériau le plus utilisé dans la fabrication des cadres de vélo. Même aujourd’hui, il reste un matériau privilégié des fabricants. Il faut dire qu’il s’agit là d’un matériau facile à travailler sur mesure ou en série. Il offre une grande souplesse et une bonne élasticité tout en conservant la rigidité nécessaire. L’acier peut prendre la forme qu’on veut facilement et il est facile à réparer.

Le titane
Ce matériau est le plus coûteux. Pendant longtemps, il a été considéré comme le summum du confort dans le domaine du cyclisme. Le titane est plus léger que l’alu et l’acier. Il est ultra résistant et ne rouille jamais. On l’apprécie beaucoup pour le niveau de confort qu’il offre. Son gros inconvénient, c’est qu’il n’est pas à la portée de tout le monde.